Accéder au contenu principal

Pourquoi se marier ?



Ibra voit que la presque totalité de ses amis se sont mariés, se sentant laisser en rade il prend la ferme décision d’épouser sa copine. Mais Ibra n’a pas de revenus pour faire face aux exigences quotidiennes du ménage car c’est son frère aîné qui a assuré toutes les charges concernant le mariage. Ibra avait oublié qu’une fois le mariage célébré, le frère bienfaiteur ne sera pas toujours présent pour lui donner un coup de pouce.

C’est ainsi qu’Ibra, après quelques mois de dure cohabitation avec son épouse, décida de se séparer d’elle. Il vient de réaliser que dans la vie toute chose mérite d’être bien réfléchie consciencieusement avant son exécution. On ne se marie pas par un simple conseil d’un parent ni d’un quelconque ami que ce soit. Il faut toujours poser le pour et le contre d’une telle initiative. D’abord il est important de se mettre dans la tête que l’homme n’as pas le droit de prendre la fille d’autrui pour rendre son existence difficile et insupportable. 

Comment comprendre un jeune qui n’a pas de boulot  prend le vilain plaisir d’épouser une femme parce que quoi : il est le seul parmi ses amis qui ne s’est pas marié. Comme qui dirait que le mariage est un acte anodin. 

Notre société est pleine de personnes hypocrites qui ferment les yeux devant de tels actes d’inconscience. Bien vrai que dans notre pays on se marie tardivement du fait de la conjoncture sociale. Mais cela ne donne pas le droit à la personne sans travail de se lancer dans une telle entreprise vouée à l’échec certain. Souvent on nous fait croire qu’on pourrait épouser une femme qui ouvrira la porte de notre réussite comme si le mariage était un jeu de hasard.

Le mariage est un acte solennel qui doit être le fruit de mûres réflexions. Il faut toujours avoir en conscience qu’une autre personne ne devra pas intervenir dans ton mariage pour te fournir la dépense quotidienne ni toutes autres charges liées au ménage. Tout ceci est lié à notre culture de sous couverture parentale qui nous inculque le culte de la paresse. 

En effet si nous obtenons tout ce dont nous avons besoin sans fournir aucun effort particulier, il suffit juste de demander un proche pour être servi. Cela nous emmène à croire que la vie est rose pas besoin de dure labeur et qu’on a tout le temps d’attendre car le travail viendra à nous. On se demande dans quel conte de fée sommes-nous ?

L’état socio-économique actuel de notre pays est en majeur parti dû aux mariages consommés sans une réelle base solide. Des enfants qui naissent sans avoir un parent capable de leur assurer une scolarité normale. 

Un homme qui se trouve entouré de plusieurs épouses alors que la première lui causait autant de problèmes, voit ses progénitures éduquées par l’école de la rue. 

Des femmes embrassent le métier de la prostitution parce que leurs parents ne peuvent pas leurs assurer un bon logement ni leurs fournir d’habits à la mode. 

Des adolescents tombent dans la délinquance car issus d’une famille nombreuse où le contrôle parental n’est pas de rigueur. 
Des jeunes n’arrivent pas à trouver du travail car n’ayant pas été instruits du fait de la démission de ses parents dépassés par les différents problèmes de couple.

Avant de se marier ne serait-il pas aussi important de savoir le pourquoi au lieu de vendanger l’avenir de plusieurs personnes. Car le mariage ne  concerne pas seulement le couple mais également les enfants.

Commentaires


  1. bien dit
    j'ai un ami qui m'avait conseillé de me marié avec la femme que je connaissais à l'époque parce que selon lui, après le mariage DIEU ouvrira les portes du trésor certes mais aussi il faut réfléchir, quelqu'un qui n'a même encore trouvé de petit salaire, quelqu'un qui dépend à moitié de ses parents ne peut pas se marié en tâtonnant car après les aides disparaissent bref après quelque années ce même ami à qui je pensé qu'il s'été marié et qui voulait me poussé à me marié, m'a appelé et figuré vous il n'est même encore marié il utilise mes arguments pour se défendre (il attend trouvé un boulot fixe) si je l'avais suivi ...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

« J’aime mieux une injustice qu’un désordre »

« J’aime mieux une injustice qu’un désordre » disait Goethe car pour lui « toute désobéissance pour la justice fait durer les abus ». De même Alain(Émile Chartier)jugeait impossible dans toute action difficile et surtout à la guerre, de se passer d’un chef, et de remettre aux mains du chef moins qu’un pouvoir absolu : « Une action ne peut réussir que par l’accord des exécutants ; et quand ils auraient la meilleure volonté du monde, ils n’accorderont pourtant que par la prompte exécution des ordres, sans qu’aucun des subordonnés s’amuse à juger ou à discuter. Qu’est-ce à dire, sinon que devant le refus ou seulement l’hésitation, le chef doit forcer l’obéissance, ce qui conduit aussitôt à la dernière menace, et l’instant d’après à l’exécution, sans quoi la menace serait ridicule. J’admire que les gens qui reçoivent aisément la guerre parmi les choses possibles, invoquent pourtant ici l’humanité et la justice, comme si l’on avait le loisir d’être humain et juste quand l’ennemi vous press…

Pourquoi les femmes sénégalaises trentenaires ne peuvent plus trouver un mari ?

Je venais de souffler mes 19 bougies et j’étais courtisée par un jeune homme qui ne cherchait qu’à me marier mais je ne pouvais pas satisfaire ses attentes car je devais suivre les conseils de ma mère. Ma mère me disait : « ma fille quand tu atteindras l’âge de l’adolescence ne te laisse pas embrigadée par l’idée du mariage tant que tu n’as pas trouvé l’homme de la situation, ne te précipites pas sur le premier venu, prends ton temps…. ». Mais je ne savais pas qu’en suivant les instructions de ma mère j’allais rester jusqu’à 35 ans sans pour autant trouver le mari que j’attendais. A qui la faute ? Je n’ose  pas y répondre car je me suis sentie trahi par une conscience dont je voue un grand respect.


Ce chagrin exprimé par cette femme met à nu la réalité que vivent plusieurs femmes durant leur existence. Certaines femmes ont du mal à réaliser que les années filent vites de telles sorte qu’elles ne se rendent même pas compte qu’elles sont devenues âgées. Cela arrive quand on se croit êt…

Le « mbaraane » et ses complices.

Les hommes au Sénégal sont souvent victime d’un phénomène appelé communément en wolof « mbaraane ». Ce mot définie l’acte par lequel une femme sorte à la fois avec plusieurs hommes en leur faisant croire qu’elle est amoureuse de chacun d’eux dans le seul but de profiter de leur générosité. Pourquoi un tel fait soit si affectionné par les femmes. Relève-t-il de leur intelligence ? Ou découle-t-il de la naïveté des hommes ? Ou résulte-t-il de la complicité de certaines personnes ? Tellement on ne peut pas comprendre pourquoi l’homme sénégalais se laisse-t-il dorloter en se faisant manipuler par tous les bords. Une femme se permet de tirer par les ficelles plusieurs hommes qui ne respirent que pour elle. L’un lui assure l’argent de poche pour ses dépenses quotidiennes, l’autre lui permet de pouvoir s’acquitter des factures salées, un tel lui garantit une garde robe bien fournie, un autre lui serve de chauffeur dans ses déplacements pour les différentes cérémonies et j’en passe. Pour ces …